Menacé de sanctions, IOG fait une promesse à l’APF (Lettre de l’Océan Indien)

Menacé de sanctions, IOG fait une promesse à l'APF
Lettre de l'Océan Indien

 

 

Déjà en froid avec Paris (LOI nº1415), Ismaïl Omar Guelleh se trouve désormais dans le viseur de la francophonie. N’ayant pas réglé ses cotisations à l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) depuis le début des années 2000, Djibouti a été mis en demeure par l’organisation de régulariser sa situation. Cette tâche est revenue au sénateur français Louis Duvernois. Le président du groupe d’amitié parlementaire avec les pays de la Corne de l’Afrique et membre de la section française de l’APF a été reçu en audience par IOG le 12 octobre à Haramous. Durant cet entretien, il a obtenu l’assurance que Djibouti règlerait incessamment les 30 000 euros d’arriérés.

En juillet, lors de l’assemblée plénière de l’APF à Berne, les parlementaires avaient proposé la réintégration de Djibouti au sein de l’organisation à la condition que le pays verse immédiatement la moitié de ses arriérés et étale le règlement du solde sur cinq ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s