Sale temps pour la presse en Turquie !

« Si vous êtes journaliste en Turquie, aller en prison fait partie de votre plan de carrière », a ironisé le rédacteur en chef de Cuhumriyet, Can Dündar, lors d’une conférence de presse, dénonçant le « climat de peur propagé par le régime (du président Recep Tayyip) Erdogan parmi les journalistes ». (Le Monde, 2.03.16)

 

 

Sous le régime autoritaire d’Erdogan et prédateur de la Syrie, il ne fait pas bon être journaliste. Le journal d’opposition Zaman vient d’être mis sous tutelle tandis que deux journalistes  croupissent dans les prisons d’Erdogan.
Zaman titrait samedi sur un « jour de honte » pour la liberté de la presse en Turquie. « La Constitution est suspendue », affichait le journal en une, en gros caractères blancs sur fond noir, après avoir réussi à imprimer une édition réduite avant l’assaut. « La presse turque vient de vivre un des jours les plus noirs de son histoire », accuse le journal, dénonçant « une prise de contrôle organisée par les autorités ». (Source : Le Devoir)

 

Le rédacteur en chef du quotidien d’opposition Cumhuriyet, Can Dündar,encourt la prison à vie pour avoir révélé les livraisons d’armes de la Turquie aux groupes terroristes islamistes en Syrie soutenus – il faut le dire – par les USA, la France , la Grande-Bretagne, Israël et leurs alliés des pays du Golfe.

Sale temps pour la presse en Turquie !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s