Hillary Clinton et la Shoah syrienne (Gilad Atzmon)

Hillary Clinton et la Shoah syrienne
Par Gilad Atzmon 
Article originel : Gilad Atzmon Hillary Clinton And The Syrian Shoah
Traduction ResitanZ

 

 

De : Sidney Blumenthal à Hillary Clinton en date du 23-07-2012

Citant une source de sécurité israélienne, Sidney Blumenthal a écrit :

« Si le régime d’Assad est renversé, l’Iran perdrait son seul allié au Moyen-Orient et serait isolé. En même temps, la chute de la Maison Assad pourrait bien enflammer une guerre sectaire entre les Chi’ites et les Sunnites majoritaires dans la région attirant l’Iran, situation qui, selon les dirigeants israéliens ne serait pas une mauvaise chose pour Israël et ses alliés Occidentaux. »

(https://wikileaks.org/clinton-emails/emailid/12171)

En 1982, Oded Yinon, un journaliste israélien, autrefois attaché au Ministère des Affaires Étrangères israélien, a publié un document intitulé :‘A Strategy for Israel in the Nineteen Eighties’  (‘une stratégie pour Israël dans les années 80-90‘). Ce plan stratégique qui a été nommé plus tard ‘le Plan Yinon‘, suggère que pour maintenir sa supériorité régionale, Israël doit réduire les états arabes voisins en des unités sectaires plus petites engagées dans des guerres tribales ininterrompues. Le « Plan Yinon » précisait que l’entre-déchirement des Arabes et Musulmans constituait  une police d’assurances pour Israël.

 

La plupart des commentateurs sur les affaires étrangères du Moyen-Orient et étatsuniennes se rendent maintenant compte que le chaos au Moyen-Orient a beaucoup à voir avec Israël et ses groupes de pression sionistes dans le monde entier. Cependant, grâce aux archives des courriels nouvellement publiés de Clinton  nous pouvons avoir un document qui fournit la confirmation que le Plan Yinon était, de facto, une stratégie israélienne pour créer le chaos sectaire au Moyen-Orient.

Selon les archives de Wikileaks, l’ancien Secrétaire d’État US, Hillary Clinton, il apparaît qu’en 2012 les services secrets israéliens ont considéré qu’une guerre potentielle entre Sunnites et Chi’ites en Syrie constituerait un développement favorable pour l’État sioniste et l’Occident.

Dans un courrier électronique envoyé par Sidney Blumenthal à Hilary Clinton, une source israélienne est citée suggérant que l’Iran perdrait « son seul allié » au Moyen-Orient si le régime du Président syrien Bachar Assad s’effondrait. Un tel développement pour les dirigeants israéliens « ne serait pas une mauvaise chose pour Israël et ses alliés Occidentaux » a écrit Blumenthal.

Il est crucial d’indiquer que dans son courrier électronique à Clinton, Blumenthal évoque aussi une vision alternative plus raisonnable et beaucoup moins enthousiaste quant à l’escalade en Syrie. « Des responsables de la sécurité israélienne croient que le Premier Ministre Benjamin Netanyahu est convaincu que ces développements (amplifiant la guerre civile arabe) laisseraient [les Israéliens] vulnérables, avec uniquement des ennemis à leurs frontières.« 

Ce courrier électronique nous permet d’accéder à un vif débat politique israélien qui s’est déroulé en arrière-plan  en 2012. L’État sioniste a dû décider s’il fallait détruire le peuple syrien juste pour affaiblir l’Iran ou détruire l’Iran pour le plaisir de la destruction de l’Iran. L’histoire suggère qu’une décision a été prise pour détruire les Syriens d’abord. Et le résultat est décevant pour Israël – l’Iran est maintenant plus fort que jamais.

De manière choquante, à la fin 2015, après trois ans de guerre civile syrienne désastreuse avec des centaines de milliers de morts et des millions de personnes déplacées, Clinton, comme il le semble, était toujours accrochée avec l’idée que l’on devait défendre les intérêts israéliens contre l’Iran sur le dos du peuple syrien. Dans un courrier électronique que la candidate démocrate aux présidentielles étatsuniennes, Hillary Clinton, a envoyé vers un compte inconnu le 30/11/2015, elle précise :

« La meilleure façon d’aider Israël à lutter contre la capacité nucléaire croissante de l’Iran est d’aider le peuple de la Syrie à renverser le régime de Bachar Assad. »

Israël n’est pas le seul à accuser pour cette shoah syrienne ; Hillary Clinton porte une part de responsabilité. Je suggère que Mme Clinton envisage d’inviter au moins quelques réfugiés syriens à s’installer dans la maison résidentielle des Clinton. Un tel mouvement prouverait qu’elle peut être empathique, miséricordieuse et avec bon espoir pleine de regrets.

 

doc WikiL

 

———————

Article originel :
– Gilad Atzmon Hillary Clinton And The Syrian Shoah

By Gilad Atzmon

From: Sidney Blumenthal To: Hillary Clinton Date: 2012-07-23

Quoting an Israeli security source Sidney Blumenthal wrote:

“[I]f the Assad regime topples, Iran would lose its only ally in the Middle East and would be isolated. At the same time, the fall of the House of Assad could well ignite a sectarian war between the Shiites and the majority Sunnis of the region drawing in Iran, which, in the view of Israeli commanders would not be a bad thing for Israel and its Western allies.”

(https://wikileaks.org/clinton-emails/emailid/12171)

In 1982, Oded Yinon an Israeli journalist, formerly attached to the Israeli Foreign Ministry, published a document titled ‘A Strategy for Israel in the Nineteen Eighties.’  The strategic plan later named ‘The Yinon Plan’ suggested that for Israel to maintain its regional superiority, it must break its neighboring Arab states into smaller sectarian units engaged in endless tribal wars. The Yinon Plan implied that Arabs and Muslims killing each other was an insurance policy for Israel.

Most commentators on the Middle East and American foreign affairs now realise that the chaos in the Middle East has a lot to do with Israel and its supportive Jewish lobbies around the world. However, thanks to the newly leaked Clinton email archive we may have a document that provides confirmation that the Yinon Plan was, de facto, an Israeli strategy to create sectarian chaos in the Middle East.

According to the Wikileaks archive of former US Secretary of State Clinton, it appears that in 2012 the Israeli intelligence service considered a potential Sunni-Shiite war in Syria a favorable development for the Jewish State and the West.

In an email sent by Sidney Blumenthal to Hilary Clinton, an Israeli source is quoted suggesting that Iran would lose « its only ally » in the Middle East if the regime of Syrian President Bashar Assad collapses. Such a development in the view of Israeli commanders “would not be a bad thing for Israel and its Western allies,” Blumenthal wrote.

It is crucial to point out that in his email to Clinton, Blumenthal also quotes an alternative view that is more reasonable and is far less enthusiastic about the escalation in Syria. “Israeli security officials believe that Prime Minister Benjamin Netanyahu is convinced that these developments (expanding Arab civil war) will leave them [Israelis] vulnerable, with only enemies on their borders.”

This email allows us to look at a vivid Israeli political debate that occurred back in 2012. The Jewish State had to decide whether to destroy the Syrian people just to weaken Iran or alternatively to destroy Iran dor the sake of destroying Iran. History suggests that a decision was taken to destroy the Syrians first.  And the outcome must be disappointing for Israel —Iran is now stronger than ever.

Shockingly, in late 2015, after three years of disastrous Syrian civil war with hundreds of thousands of fatalities and millions of displaced people, Clinton, so it seems.  still clung to the formula that Israel’s concerns with Iran should be fought on the expense of the Syrian people. In an email that US presidential candidate Hillary Clinton sent to an unknown account on 11/30/2015 Clinton wrote:

“The best way to help Israel deal with Iran’s growing nuclear capability is to help the people of Syria overthrow the regime of Bashar Assad.”

Israel is not the only one to blame for the Syrian shoah; Hilary Clinton shares some of the responsibility. I suggest that Ms. Clinton consider inviting at least a few Syrian refugees to settle in Clinton’s suburban home. Such a move would prove that she can be empathic, merciful and hopefully regretful.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s