Les USA vont encore beaucoup dépenser pour entraîner les rebelles syriens (Sputniknews)

Les USA vont encore beaucoup dépenser pour entraîner les rebelles syriens
Sputniknews

 

 

Quelques mois après que le Pentagone ait arrêté le programme d’entraînement des forces d’opposition syriennes qui lui avait coûté 500 millions de dollars et n’avait pas apporté les résultats attendus, Barack Obama a de nouveau ordonné de fournir formation et armes aux rebelles syriens, en lutte contre Daech.

Ces actions de Washington sont liées à la volonté du Pentagone de profiter de la situation actuelle dans la lutte contre l’État islamique (EI, Daech), après que les djihadistes aient subi des dégâts considérables à la suite des frappes aériennes des forces aérospatiales russe ainsi que des avancées de l’armée gouvernementale syrienne et d’autres forces dans la région, rapporte le journal américain Foreign Policy.

L’opposition syrienne approche de Raqqa
© AFP 2016 MOHAMMED ABDEL AZIZ

Les islamistes ont perdu plus de 22% de leur territoire, et les États-Unis veulent s’efforcer de reprendre, le plus vite possible, la ville de Raqqa, la capitale autoproclamée des terroristes.Comme le Pentagone ne peut pas compter sur ses militaires et sur les forces de ses alliés dans l’opération contre l’EI, selon le ministère américain de la Défense, l’entraînement des forces locales est la meilleure option.

Selon l’administration américaine, la nouvelle approche sera plus précise que la précédente, cette dernière n’ayant donné aucun résultat.

Rappelons que dans le cadre du programme de soutien et d’entraînement des forces d’opposition syriennes, entamé en 2015, les autorités américaines avaient l’intention d’entraîner 5.000 rebelles, toutefois cet objectif n’a pas été atteint en raison des désertions et des offensives d’autres groupes de combattants. Ainsi, selon le Pentagone, seul cinq soldats syriens ont été entraînés à combattre Daech. Le programme, d’un montant de 500 millions de dollars (environ 445 millions d’euros), a été arrêté en octobre 2015.En septembre 2015, au cours d’une réunion du Comité des forces armées du sénat américain, le sénateur républicain John McCain a déclaré que ce plan d’action du Pentagone était « déconnecté de la réalité » et a qualifié la stratégie américaine contre l’État islamique de « débâcle ».

Néanmoins, les militaires américains des forces spécialisées ont poursuivi l’entraînement de certains commandants de l’opposition syrienne sur le territoire turc. En outre, environ 50 soldats des forces spéciales travaillaient en Syrie afin de fournir leur assistance dans la lutte contre Daech.

Le nouveau programme va étendre ces contacts. A l’heure actuelle, les responsables américains ne précisent pas ce qui sera inclus dans l’entraînement, où il sera mené et combien de soldats seront entraînés et renvoyés sur le champ de bataille. Le Pentagone ne rapporte pas non plus quand le programme démarrera et quel financement il exigera.De plus, le programme d’entraînement n’inclurait que des Arabes ethniques de Syrie, les Kurdes syriens s’étant déjà révélés être une force efficace dans la lutte contre Daech et ayant également causé beaucoup de soucis aux hauts responsables américains, en raison de leur volonté de travailler avec la Russie contre les groupes rebelles formés par la CIA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s